100_0638

La journée d’hier fut fort remplie.  Notre  déplacement vers la base militaire s’est très bien déroulé, et le programme de la visite n’a pas été préparé à la légère.  On nous a réservé un accueil impressionnant et protocolaire digne du savoir-faire militaire sous la direction du grand général de la base militaire.

Si le reste du séjour est à l’image de cette première visite, nos participants n’ont pas fini de vivre de grandes émotions et en conserveront de très riches souvenirs durant de nombreuses années.

Le comité d’accueil, composé d’une quinzaine de personnes nous a escorté durant toute la visite d’une durée de trois heures trente.  Agents de sécurité, photographes, archivistes, commandants et officiers nous ont premièrement conduits à l’auditorium pour la présentation d’un diaporama et d’une capsule vidéo définissant les divers mandats et pièces d’équipements de l’escadron.

Par la suite, nos hôtes nous ont conduits sur le tarmac où la flotte était disposée et/ou du personnel de maintenance et d’avionique était à notre disposition afin de répondre à toutes nos questions.  L’information était exhaustive, précise et pédagogique.  Les enseignants-accompagnateurs en ont profité pour se joindre à nos présentateurs afin de donner des explications très détaillées sur les équipements et installations dans une situation plus que réelle.  Les professionnels mexicains et québécois se sont mutuellement reconnus lors de cette première rencontre qui fut extrêmement appréciée par les étudiants.  L’Hercule C-130 et le Spartan  C-27J nous ont été présentés avec de fins détails.  Une unité de puissance auxiliaire, installée sur le Spartan, nous a permis  un contact intime avec les différents systèmes de communication et de navigation de ce cargo  à mission multiples.

Après deux heures de présentation, une délicieuse et généreuse collation nous fut offerte à l’entrée de leur musée de l’aviation.  Une vingtaine d’appareils y sont présentés, car chacun d’eux a eu un rôle important dans l’histoire de l’aviation mexicaine.

En deuxième partie de journée, nous avons visité le site maya de Téotihuacan, ou nous avons fait l’ascension de deux pyramides, dont la troisième, plus haute au monde.

Lundi sera réservé à l’UNAQ et c’est avec  un trèsgroup teotihuacan crop grand intérêt et une grande curiosité que notre groupe se déplacera sous les couleurs du groupe et  l’effigie et de l’ÉNA.

 

Nous continuons de vous tenir informés.

Carl Garneau, professeur en construction