journéebiodiversité_PC303583La perte de biodiversité à l’échelle planétaire a été identifiée par l’ONU comme étant le principal problème auquel fait face actuellement l’Humanité. La décennie qui nous mène à 2020 a d’ailleurs été décrétée la décennie de la diversité biologique, considérant que l’année 2020 est un point de non-retour si aucune amélioration n’est faite d’ici là. Comme plusieurs activités de sensibilisation ont lieu sur le globe dans le cadre de cette décennie, et qu’il n’y avait rien encore à la programmation du Costa Rica, la professeure Marie-Ève Houde et ses étudiants qui participent au projet de mobilité étudiante ÉcoAventure ont décidé d’être des pionniers et de signaler leurs bonnes intentions à des représentants de l’ONU. Et ils ont été entendus!

La professeure ayant constaté, à son grand désarroi, que rien n’était prévu au Costa Rica, elle est entrée en communication avec le secrétariat de la Convention de la diversité biologique situé à Montréal. «Je me disais que nous pouvions organiser une Journée de la biodiversité au village de Boca Tapada, pour les jeunes de la région dans laquelle nous allons. Finalement, il a été convenu de tenir notre événement le 30 décembre 2013», raconte-t-elle.

Atelier biodiversité_Marie-Eve HoudeLa Journée de la biodiversité organisée par les représentants d’Édouard comprend une riche programmation. Un rallye aura lieu au cours de la matinée. À chaque station de ce rallye, des étudiants d’Édouard livreront un atelier, portant sur l’environnement et la biodiversité. Après un pique-nique, l’équipe du Collège fera découvrir l’importance de la végétation en bordure des cours d’eau, qui permet une meilleure filtration de l’eau et une diminution de l’érosion. Une plantation d’arbres est également prévue à l’horaire, sans compter un atelier portant sur les divers types d’essences d’arbres qui seront plantés. Un match de soccer, sport national du pays, est également organisé. Pour que cet événement soit une réussite, les étudiants démontrent une motivation hors du commun : «Comme nous sommes responsables d’organiser des jeux et les ateliers du rallyes, il fallait que les étudiants soient en mesure de parler en espagnol. Depuis cette année, les professeurs d’espagnol du Cégep ont été mis à contribution et ont accepté que les étudiants travaillent sur leur atelier à l’intérieur du cours complémentaire auquel ils sont tous inscrits afin de mieux se préparer à leur projet de mobilité étudiante, partage Marie-Ève Houde. Ils donnent beaucoup de temps et d’énergie à leur projet et je les félicite.» La professeure est si enchantée que la Journée de la biodiversité au Costa Rica devrait revenir en force en 2014!EcoAventure_groupe-1

Toute l’équipe d’ÉcoAventure remercie ceux et celles qui ont collaboré à la mise en oeuvre de ce projet d’envergure, dont les partenaires financiers suivants: Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ), la Librairie coopérative, l’Association générale des étudiants et la Fondation du cégep Édouard-Montpetit.

Source: Bonneau, Jean-François, Le monde d’Édouard Montpetit Volume 22, no 3.