Depuis la signature d’une entente entre l’École nationale d’aérotechnique et le centre de compétence Wallonie Aeotraining Network (WAN) de Belgique, l’ÉNA est devenue le seul établissement dans tout l’est du Canada à offrir la possibilité à ses diplômés de passer les examens de l’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) afin d’obtenir une licence de maintenance d’aéronefs (LMA). Cette licence, dont l’obtention dépend de la réussite de 11 à 13 examens, selon la catégorie de la licence recherchée, donne le droit aux détenteurs d’approuver et de signer la remise en service d’un aéronef après maintenance et de pratiquer son métier en Europe.

Trois diplômés de l’ÉNA ont saisi l’opportunité
Anciens étudiants en Maintenance d’aéronefs, ces diplômés ont été les premiers, en mai dernier, à passer les examens de l’EASA depuis la signature de cette entente. Steve Adam, finissant de 2003 et récemment employé chez West Jet a réussi deux examens. Omar Halim, tout juste sorti de l’ÉNA s’est déjà lancé dans l’aventure en réussissant lui aussi deux examens. Abdelaziz Mansouri, diplômé depuis février 2011 et employé chez AAA Canada Inc. a réussi un examen.  Ce dernier ayant fait une partie de ses études en France, avait déjà réussi onze examens. Il ne lui en reste donc qu’un seul pour atteindre son but.

Pour cette première, l’École accueillait M. Attilio Sacripanti, Ingénieur civil aérospatial – Responsable formations techniques – WAN et Mme Anna Ceconello, secrétaire générale du WAN, tous deux de la Belgique, ainsi que M. Bernard Falmagne du Consulat général de Belgique à Montréal. M. Sacripanti a même eu l’occasion de voir les étudiants à l’oeuvre puisqu’il a surveillé lui-même la tenue des examens.