SIRIUS-Équateur est revenu chargé de souvenirs et de moments privilégiés partagés avec les autochtones de l’Équateur, pays d’Amérique du Sud d’une grande biodiversité. Pour une troisième année, SIRIUS fut accueilli dans les Andes par des familles Quechuas avec qui nous avons partagé le quotidien : chercher les vaches au champ, préparer des travaux d’artisanat, aller au marché. À l’école primaire quechua  de Morochos, nous avons donné des ateliers pédagogiques, réalisé du bricolage, joué au soccer avec les élèves autochtones, et avec toute la communauté, nous avons repeint l’école. Entourés des volcans Imbabura, Cotopaxi et Cayambe, nous avons profité de la beauté des Andes, de la culture de quinoa, de la richesse de l’artisanat et de la gentillesse des Quechuas.

Puis, au pied des Andes, SIRIUS a passé deux semaines en forêt tropicale avec les Tsa’chilas, avec qui nous travaillons depuis 3 ans à développer une culture bioéquitable de cacao. On a été charmé par les familles d’accueil et leurs petites maisons sur pilotis. Entourés de bananiers, de papayers et de cacaoyers, nous avons développé une complicité interculturelle avec les Tsa’chilas. On s’est baigné dans les ruisseaux du village de Bua, ri avec tous, joué à des jeux traditionnels, appris l’espagnol et le tsafiki.

L’immersion dans le milieu de vie des populations autochtones visitées et la participation à des activités communautaires permettent de mieux comprendre le monde qui nous entoure, et surtout de constater que nous sommes privilégiés au Québec. C’est pourquoi, de retour, on se doit de partager nos souvenirs et les connaissances acquises. Il est aussi dans les objectifs du projet d’offrir à des jeunes de là-bas des bourses d’étude chaque année. C’est une bonne façon de compléter la démarche d’aide humanitaire. La fondation Yanapuma, une ONG partenaire dans le projet SIRIUS, a d’ailleurs mentionné, dans sa dernière publication bimensuelle Janv-Fv.2012 Newsletter, l’apport de notre groupe d’étudiants, en termes de travail humanitaire, de soutien motivationnel (voir le bas de la page 1) et de bourses scolaires (voir Donation news… page 2).

Sylvie Loslier
Professeure accompagnatrice
 
Pour plus d’information, voir le projet Sirius dans l’onglet Les projets.