«J’aurais pas pu rêver mieux; on a fait tellement de belles activités et on a eu des super beaux moments. Ça me donne le goût d’en refaire. »  Ariane Gagné : étudiante Arts et lettres, Profil Langues.

Le 7 octobre dernier, un groupe d’élèves, accompagné de deux enseignants en langues, prenaient la route sur les traces du grand auteur Jack Kerouac, jusqu’à sa ville natale de Lowell au Massachusetts.  Dès leur arrivée, les élèves rencontrèrent un groupe réuni au lieu d’enterrement de celui que l’on nommait «Ti-Jean», pour souligner la journée américaine des poètes morts.  Il y avait des gens venus d’un peu partout pour commémorer le grand Jack.  Tout au long de la magnifique fin de semaine qui suivit, les élèves participèrent à plusieurs visites guidées qui les amenèrent à découvrir le mystérieux monde des livres de Jack Kerouac. À chaque arrêt de parcours, l’organisateur Roger Brunelle, un Québécois qui réside à Lowell depuis plus de 50 ans, récitait des passages soigneusement sélectionnés, ou bien contait des anecdotes tout aussi savoureuses, de ses rencontres légendaires avec Allen Ginsberg ou Bob Dylan venus célébrer le défunt auteur. Il nous amena jusque dans l’école primaire Louis de France, présentée dans « Vision of Gérard », nous guida au long du chemin de la croix de Dr Sax et nous raconta le grand déluge de 1936 à Pawtuckettville devant la majestueuse rivière Merrimack. En plus des conférences et des ateliers, le groupe a aussi eu la chance de voir s’affronter l’équipe de hockey de l’université de Massachusetts à Lowell contre l’université du Nouveau-Brunswick.

 

«J’aurais pas pu rêver mieux; on a fait tellement de belles activités et on a eu des super beaux moments. Ça me donne le goût d’en refaire. »  Ariane Gagné : étudiante Arts et lettres, Profil Langues.