Nicholas Huyng, finissant très impliqué et participant au projet de mobilité étudiante ÉcoAventure, un moment fort de son parcours à Édouard-Montpetit.

L’année scolaire terminée, Édouard-Montpetit a vu partir ses finissants vers le marché du travail ou l’université. Parmi eux, Nicholas Huynh, finissant en Sciences de la nature, profil Sciences de la santé, a choisi de vivre pleinement son Cégep. Arrivé en 2012, il tenait à s’engager dans plusieurs projets : ligue d’improvisation, Cégeps en spectacle, théâtre musical Les Misérables, Association générale des étudiants et stage international ÉcoAventure! « Il existe à Édouard de nombreuses occasions de s’épanouir. En s’engageant, on développe cette curiosité et cette passion d’apprendre essentielles à la réussite scolaire!»

ÉcoAventure : une expérience déterminante

Les activités socioculturelles lui ont fait vivre ses passions pour l’art et la culture, mais ÉcoAventure, «l’un des plus beaux souvenirs de son Cégep», a assouvi sa soif de connaissances en sciences et en environnement. Au-delà des nouvelles passions et des amitiés qu’emporte avec lui Nicholas, une graine aura germé durant ce projet. À Édouard, il lègue quelque chose de bien tangible : L’Initiative durable et écologique d’Édouard (l’IDÉE), un nouvel organisme étudiant fondé avec ses collègues ÉcoAventuriers pour sensibiliser à la protection de la biodiversité. Voir les enjeux internationaux leur a fait réaliser l’importance d’agir dans leur communauté et déjà, le campus de Longueuil bénéficie des fruits de leurs efforts. Des cabanes d’oiseaux ont poussé à divers endroits et des nichoirs à chauve-souris s’ajouteront d’ici l’automne.

 L’implication pour vivre pleinement sa vie d’étudiant

Après avoir foulé le tapis rouge à la Cérémonie de fin d’études, où il a aussi interprété «Seul devant ces tables vides», extrait du théâtre musical Les Misérables, Nicholas tourne la page sur deux ans bien remplis à Édouard. Le futur étudiant de médecine à l’Université McGill est certain d’une chose, toujours, il tentera de vivre parallèlement à ses études des expériences en arts, en sciences ou en sports. « Les jeunes constituent la société de demain, il est donc primordial de devenir des adultes aussi complets que possible» conclut Nicholas, qui déjà, caresse l’idée d’étudier la philosophie après sa médecine.

Vignette photo : Nicholas Huynh, finissant très impliqué et participant au projet de mobilité étudiante ÉcoAventure, un moment fort de son parcours à Édouard-Montpetit.